Vacarme

Album Coup de Cœur 2010 de l’Académie Charles Cros.

Manu Galure : piano
Pierre Bauzerand : Fender Rhodes, piano adhésif, orgue, Moog modular, piano, chœurs
Ugo Guari : batterie, batterie électronique, percussions, chœurs
Christophe Devillers : Contrebasse, basse électrique
Juliette Noureddine : direction artistique, chœurs, piano de secours
Alain Cluzeau : réalisation, prise de son
Didier Pouydesseau : mixage

Sorti en 2010. Il existe également une version live de ce disque, que vous pouvez écouter à cet endroit.

Lyrics:

Puisqu’il est l’heure et que nous avons l’âge
Faites entrer la chanteuse et déshabillez-la
« Tu n’es plus fraîche ma très chère »
Au temps pour moi
Mais ne tirez pas sur le pianiste il sera sage

« Sous le souffle enchanté dont votre essaim s’enflamme
Un élan de jeunesse a fait vibrer mon âme »
Ça parle ça gigote ça dit tout bas
« Qui est-il celui-là pour nous tenir à peu près ce langage ? »

Je suis déjà vieux
J’ai fait tout mon temps
Je me souviens encore de quand j’avais vingt ans
Ma jeunesse et ma joie
Mais j’ai vieilli et mes idées ont vieilli avec moi

C’est plutôt bien conservé mais ça radote un peu
« Si tu me vouvoies encore, je te tue »
On se permet
« Ça voudrait vivre longtemps mais ça veut pas être vieux
Certains abusent de la permission qu’ils ont d’être laids »
Faut se lever de bonne humeur pour me trouver beau
Madame Claude accepte encore parfois de faire un petit geste
Avec mes cendres écrivez : « Ça n’était pas trop tôt »
Vous aurez soin s’il vous plaît d’accommoder mes restes

Je suis déjà vieux
J’ai fait tout mon temps
Je me souviens encore de quand j’avais cent ans
Ma jeunesse et ma joie
Mais j’ai vieilli et mes idées ont vieilli avec moi

Si j’effectue un voyage de trois ans à quatre-vingt-dix-sept pour cents de la vitesse de la lumière
Accélération comprise décélération comptée
en revenant sur terre
Les plus belles femmes que j’aurai connues amoureusement seront devenues grand-mères

Je suis déjà vieux
J’ai fait tout mon temps
Je me souviens encore de quand j’avais mille ans
Ma jeunesse et ma joie
Mais j’ai vieilli et mes idées ont vieilli avec moi

Mais je vois bien que je vous inquiète un peu
Perplexes surpris décontenancés, vous me dites :
« Mon vieux toi le Mathusalem quels sont tes gages
Pour traverser ainsi les siècles et les âges ?
Serais-tu Dorian Gray Melmoth ou bien Fosca ?
Aurais-tu tout comme eux signé ce pacte-là ? »
Oubliez ces histoires voici la vérité
La cause et le secret de ma longévité
Les artistes
Ne meurent
Jamais
See More Less More